Escape From Tarkov est une évolution intimidante et sauvage de battle royale | Web Geek

Les tireurs en ligne n’arrêteront pas de muter en de nouveaux genres étranges. Les tireurs de survie comme DayZ et H1Z1 sont d’abord venus, puis les royales de bataille ont pris la tension du combat ouvert et l’ont distillée en quelque chose de plus cohérent. S’échapper de Tarkov ressemble au prochain saut le long de cette branche évolutive. Quand je suis accroupi dans un buisson essayant d’écouter le bruit des pas sur le battement de mon propre cœur, cette lignée partagée avec DayZ et PUBG est limpide. Mais Escape from Tarkov recontextualise tout ce chaos de pillage et de shootin à travers l’objectif d’un MMO comme EVE Online, où les mauvaises décisions (ou la malchance) peuvent signifier perdre du matériel sur lequel j’ai passé des heures à travailler.

La plupart des royaumes de combat sont comme une seule main de poker, une série rapide de paris et de bluffs pour savoir si vous avez les meilleures cartes, mais Tarkov reflète tous les hauts et les bas d’un tournoi de poker entier, avec la possibilité très réelle que je puisse faire faillite et tout perdre.

Il y a de fortes chances que vous connaissiez déjà Escape From Tarkov. Bien qu’il soit en développement depuis plus d’une demi-décennie, le FPS extrêmement complexe situé dans une ville russe fictive déchirée par la guerre a récemment explosé sur Twitch alors que tous les grands streamers FPS comme DrLupo et Dr Disrespect (comment tous ces médecins trouvent-ils le temps de diffuser? ) a migré pour y jouer à plein temps. Tous ces projecteurs ont également mis au jour les terribles excuses de Battlestate Game pour expliquer pourquoi il ne laisserait pas les joueurs choisir le sexede leur caractère.

Il est dommage que les développeurs se cachent derrière ce qui semble être un raisonnement malhonnête et archaïque, car Escape From Tarkov est véritablement innovant et amusant. C’est seulement en version bêta fermée avec une feuille de route de fonctionnalités ambitieusescela pourrait presque rivaliser avec Star Citizen, mais son mélange de personnalisation de fusil hyper granulaire et d’économie de butin augmente considérablement la tension et le défi. Oubliez être le dernier homme debout, je suis juste excité si, à la fin d’un match, mon personnage est capable de se tenir debout du tout.

Devenir riche ou mourir en essayant

Tarkov est comme être un dragon russe grisonnant amassant un trésor de trésors, sauf que ce ne sont que des armes à feu au lieu d’or.

Au lieu d’un format de match à mort pour 100 personnes, les raids d’Escape From Tarkov ont un objectif différent: sortir vivant. Vous (et peut-être vos amis) apparaissez sur un côté d’une carte étendue, vous avez un point d’exfiltration sur le côté opposé et vous avez entre 15 et 45 minutes pour y arriver en fonction de la carte. En cours de route, vous croiserez jusqu’à 14 autres joueurs essayant d’atteindre leurs propres zones d’exfiltration, des bandits qui sont généralement contrôlés par l’ordinateur mais qui sont parfois de vrais joueurs et qui pillent. Beaucoup de butin ridiculement tentant.

Alors que l’objectif principal est de rester en vie et de s’échapper, les objets et équipements ne disparaissent pas lorsque le match est terminé. Tout ce que vous avez avec vous peut être stocké dans une cachette et utilisé lors de raids ultérieurs, vendu à des marchands PNJ contre de l’argent ou pour terminer des quêtes, ou échangé à d’autres joueurs via le marché aux puces. C’est comme être un dragon russe grisonnant amassant un trésor, sauf que ce ne sont que des armes à feu au lieu d’or, et pour en obtenir plus, vous devez jouer ce que vous avez déjà. Si vous avez joué à Hunt: Showdown, cela vous semblera quelque peu familier.

Afin de compenser le risque de mourir et de tout perdre sur mon corps, le nettoyage devient absolument nécessaire. Alors que les trucs habituels comme les armes à feu, les munitions et les vêtements ont leur valeur, même une boîte de lait condensé peut rapporter un paiement étonnamment élevé à l’un des fournisseurs de PNJ. Ceux qui apprennent à chasser et à survivre amasseront lentement un arsenal d’armures tactiques haut de gamme, d’armes équipées de mods avancés et suffisamment de roubles pour couvrir le coût d’un raid qui a mal tourné.

Mais pas moi. Je suis tellement pauvre et terrifiée de perdre les maigres richesses que j’ai acquises que la plupart du temps, je me dirige vers un raid avec juste un pistolet et un rêve. Même après 15 heures, je n’ai pas survécu à un seul raid approprié.

Ci-dessous: Même les PNJ Scavs peuvent avoir un objectif ridiculement bon de temps en temps (tous ces gifs ont du son).

Heureusement, il y a la possibilité de jouer en tant que Scav, l’un des pillards généralement contrôlé par l’ordinateur qui se promène en piu00f1atas juteux pour les joueurs assez courageux pour prendre une photo et risquer de révéler leur emplacement. En tant que Scav, on me donne un équipement aléatoire et le même objectif de m’échapper vivant. Si je réussis (ce que j’ai réussi à faire plusieurs fois), je garde tout ce que j’ai sur moi. C’est un moyen précieux pour les nouveaux joueurs d’apprendre le jeu ou d’aider ceux qui auraient été démunis après une mauvaise séquence de défaites à se remettre sur pied. Mais même lorsque j’ai eu la chance de me reproduire avec une armure corporelle et un fusil d’assaut décent, la mort était presque toujours assurée.

Paré

Combat dans Escape From Tarkov prend la plupart de ses indices de simulations militaires hardcore comme Arma, mais avec un accent encore plus grand sur la simulation de la façon dont vous gérez votre équipement. Au lieu de simplement courir vers un joueur mort et de retirer rapidement des objets dans votre sac à dos et de passer à autre chose, vous devez d’abord passer de précieuses secondes à chercher dans le pack, révélant des objets qui doivent être identifiés individuellement avant de savoir exactement ce qu’ils sont. Tarkov transforme chaque opportunité de piller quelque chose en une série terriblement lente de décisions difficiles et c’est génial.

J’ai trouvé une fois un silencieux incroyablement précieux, par exemple, mais je n’avais pas d’emplacements de rechange pour le transporter. Je pensais que ma seule option était d’abandonner les objets de guérison et j’espère que je n’ai pas pris de balle. J’ai alors réalisé que deux de mes magazines étaient à moitié dépensés, alors j’ai pris les balles dans l’une, les ai chargées dans l’autre et j’ai laissé tomber le chargeur vide avec les munitions restantes pour faire de la place pour le silencieux. Pendant tout ce temps, j’étais un canard assis.

Être bon dans ce genre d’inventaire tetris est très satisfaisant. Je commence à reconnaître la plupart des centaines d’éléments possibles d’un simple coup d’œil, connaissant leur objectif et, plus important encore, leur valeur, une équation qui devient beaucoup plus compliquée lorsque je ne me contente pas d’évaluer si un pistolet est meilleur que le autre. Je n’ai jamais pensé voir le jour où j’abandonnerais un casque de rechange parce que j’ai trouvé une carte graphique, qui récupère une somme considérable auprès d’autres joueurs ou vendeurs de PNJ.

Ci-dessous: Avec autant d’articles à trouver, il n’est pas toujours facile de dire ce qui est le plus précieux.

Tarkov transforme chaque opportunité de piller quelque chose en une série terriblement lente de décisions difficiles et c’est génial.

Ce n’est même pas proche de la façon dont le système d’inventaire de Tarkov est absurdement détaillé. Chacune des dizaines de fusils d’assaut, de SMG et de fusils de chasse peut être décomposée en ses parties constitutives comme les tubes à gaz, les couvercles anti-poussière, les grisp, les rails, les vues, les stocks, les bris de bouche oh mon dieu, c’est écrasant. Garder une trace de ces pièces, de leurs homologues améliorés, des fonctions qu’elles servent et des armes pour lesquelles elles sont conçues est intimidant, mais j’aime aussi que Tarkov traite les armes comme des machines très compliquées qu’elles sont.

L’attention portée aux détails s’étend à la façon dont les pistolets sont manipulés. En jetant un œil au menu de contrôle, mes yeux ont été glacés la première fois, mais j’en suis venu à apprécier toutes les façons dont je peux me déplacer moi-même et mon arme. La molette de la souris, par exemple, est utilisée pour contrôler la vitesse à laquelle je bouge et la quantité de bruit que je fais, mais elle peut également être utilisée pour déterminer à quel point je m’accroupis pour obtenir cet angle parfait sur un morceau de couverture.

Parce que Tarkov ne vous donne pas de compteur de munitions comme dans la plupart des tireurs, ne pas compter vos coups de feu ou piller des fusils et des magazines est risqué jusqu’à ce que vous preniez le temps de compter chaque balle en utilisant votre écran d’inventaire. Heureusement, je peux appuyer sur un bouton pour que mon personnage éjecte le magazine et le pèse, me donnant une estimation de son niveau de remplissage. Une fois, j’ai pillé un fusil de chasse au moment où j’entendais des pas derrière moi. Avec juste une fraction de seconde pour réagir, j’ai appuyé sur le bouton pour jeter un coup d’œil dans la chambre, j’ai vu qu’il y avait un round et j’ai fait sauter mon éventuel embusqué.

Bien que je sois conscient de la réputation d’Escape From Tarkov pour le netcode instable et les pics de décalage fréquents, mon expérience jusqu’à présent a été fluide, surtout quand je repense au cauchemar glitch de l’état de pré-sortie de DayZ. Mis à part quelques plantages lors du chargement dans une carte (j’ai toujours pu me reconnecter et revenir dans le raid), je n’ai pas rencontré beaucoup de bugs, ce qui est prometteur.

Ci-dessous: La gestion de votre réserve peut prendre beaucoup de temps, mais il est satisfaisant de posséder autant de butin.

Chirurgie de terrain

Comme si Tarkov n’était pas assez compliqué, son système de santé est tout aussi modulaire que ses armes. Comme Fallout 4, chaque membre a son propre ensemble de points de vie. Prendre des dommages pourrait fracturer un membre ou provoquer une perte de sang, nécessitant des bandages ou une attelle à réparer. Si la santé d’un membre est réduite à zéro (cela ne prend qu’un ou deux coups avec la plupart des armes), toutes sortes d’effets désagréables commenceront à entraver votre efficacité au combat. Perdez une jambe et vous devrez boiter jusqu’à l’extraction. Faites-vous toucher le torse et votre personnage commencera à respirer, révélant votre position. Lorsque ces systèmes complexes comme la gestion des stocks et la santé commencent à se chevaucher au milieu d’un échange de tirs, c’est ainsi que l’obsession d’Escape From Tarkov pour le détail et le réalisme crée de brillants moments de tension.

Lors d’une récente course Scav, j’ai été consterné de réaliser que ma seule arme était un Saiga-9, un SMG semi-automatique conçu pour le tir sportif et le plink qui peut être grossièrement traduit par une putain de valeur. Pourtant, j’ai continué et suis tombé sur près de 100 000 roubles d’équipement et je me suis rendu sur mon site d’extraction.

Ci-dessous: Être gravement blessé fait de vous une cible bruyante et très facile.

Je souhaite juste que Tarkov ait une communication vocale dans le jeu (c’est une fonctionnalité à venir) parce que j’aime l’idée de diffuser une impasse avec une diplomatie hâtive.

Juste au moment où j’étais à une dizaine de mètres, un joueur m’a tendu une embuscade d’un coin et nous avons tous les deux déclenché l’enfer. Miraculeusement, j’ai survécu, même si j’ai été gravement blessé. À l’abri derrière un hangar, j’ai pu réparer le saignement dans ma jambe mais j’étais dangereusement faible en santé. Je suis allé voir ma victime et j’ai pillé son corps et j’ai ri quand j’ai découvert qu’il était aussi maudit avec un Saiga-9.

Prenant ce que je pouvais, y compris une armure coûteuse, j’ai tourné un coin pour trouver un autre joueur qui me regardait directement de l’autre côté de la route. Nous avons échangé des coups de feu alors que je me retournais pour me mettre à couvert, mais en ce bref instant, j’avais subi des dégâts presque mortels. Ma jambe et mon estomac avaient été déchirés, me laissant avec une boiterie désagréable, une toux forte. J’ai rapidement sauté un analgésique pour lutter contre les tremblements et réduire ma respiration sifflante.

En m’éloignant de mon deuxième attaquant, j’ai essayé de contourner le mur qui nous séparait dans l’espoir désespéré que je puisse obtenir l’angle sur eux, mais ils n’étaient pas là. Ne sachant pas quoi faire, j’ai poussé en avant dans un buisson et suis allé couché. Si gravement endommagé et avec autant de bon butin, mon seul espoir était que cet autre joueur était aussi surpris par moi que moi et qu’il ne voulait pas non plus continuer le combat. Allongé dans les buissons, j’ai échangé mon gilet pare-balles contre le nouveau que j’avais pillé, traînant sur des magazines et des munitions de rechange dans les poches de poitrine. Alors j’ai attendu.

Ci-dessous: Les échanges de tirs se produisent rapidement. Je n’ai gagné celui-ci que parce que mon ennemi a fini par avoir un AK-74u extrêmement inexact.

Cinq minutes atroces se sont écoulées et la limite de temps pour le raid était presque écoulée. Il était temps de courir ou de boiter pour ça. En me levant, je suis tombé sur le parking stérile jusqu’à ma zone d’extraction. Les 60 secondes qu’il a fallues ont été si stressantes que mon estomac me faisait mal aussi, mais j’étais trop lent pour prendre un itinéraire plus sûr. Je n’arrive toujours pas à croire que je m’en suis sorti vivant.

Ce genre de boiter à travers la ligne d’arrivée ne semble pas possible dans d’autres royales de bataille où l’élimination, et non l’évasion, est le seul objectif. Je souhaite juste que Tarkov ait une communication vocale dans le jeu (c’est une fonctionnalité à venir) parce que j’aime l’idée de diffuser une impasse avec une diplomatie hâtive. Mais même dans son état inachevé, Tarkov découvre une nouvelle veine de potentiel pour les tireurs en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *